Westie Babies - Le Blog

Le Blog

Event Experiences

SNOW 2022, on vous raconte tout !

De retour de Stockholm, on vous partage notre expérience du SNOW 2022 ainsi que tout ce qu'il faut savoir sur la ville.

Adrien Guesnel, Pauline Lagarde

15 min de lecture

SNOW 2022, on vous raconte tout !
Bienvenue au SNOW !

Octobre 2022, Pauline et moi-même nous préparons pour affronter le froid suédois, car nous allons participer pour la première (et peut-être la dernière !) fois au Scandinavian Open WCS.

L'édition 2022 semble en effet être la dernière de cet event, car le studio de danse dans lequel il a lieu habituellement va être détruit prochainement. Nous ne pouvions donc pas louper cet évènement dont on nous en avait dit que du bien !

Partant tous les deux, nous nous devions de vous faire un compte-rendu détaillé, ponctué d'anecdotes à notre image.

On va vous partager nos petits trucs et astuces pour visiter Stockholm puis on terminera par un débrief de l'event. Embarquez avec nous dans notre nouvelle aventure !

Préparation des bagages

Puisque c'était la première fois que nous allions partir à Stockholm, nous avons décidé Pauline et moi de partir un peu plus tôt pour avoir le temps de visiter avant d'être totalement accaparés par la danse. Nous avons donc choisi de partir dès le dimanche 30 octobre, l'évènement commençant le jeudi 3 novembre, pour avoir un peu de temps sur place.

Attention, info incroyable, en Suède en novembre, il fait froid. Et oui Jamy !

Nous avons donc prévu nos manteaux chauds et nos bonnes écharpes ainsi que le nombre de pulls adéquat. Il s'agit là des habits utiles lorsque l'on se balade dans la ville, car dès que l'on a commencé l'event, nous étions plutôt en t-shirts et pantalons légers. Pauline a d'ailleurs réussi encore une fois l'exploit de partir avec beaucoup moins de bagages que moi et a même fini l'event avec 2 t-shirts qu'elle n'avait pas eu l'occasion d'utiliser !

💡
Pas d'euro en Suède, la monnaie est la couronne suédoise (SEK). Pour obtenir le montant en euros il suffit de diviser par 10, en réalité c'est un peu plus : 1 SEK = 0,92€. Mais bon on a gardé en tête la division par 10 avec une bonne surprise à la fin.
⚠️
Nous avons fait tout notre séjour sans jamais utiliser une pièce ou un billet, car la carte était acceptée partout où l'on allait. Mais attention certains établissements sont "cash free", c'est à dire n'acceptent pas la monnaie. Renseignez vous auprès de votre banque pour connaitre les frais si vous utilisez votre carte en Suède.

Tous dans l'avion ou presque

Quand certains de nos amis ont décidé de prendre la voiture (si, si) pour aller en Suède, nous avons opté pour l'avion. Pauline est donc partie depuis l'aéroport d'Orly tandis que je suis parti depuis l'aéroport de Frankfort en Allemagne.

Quelques 2 heures et des poussières de vol et nous voici à l'aéroport d'Arlanda de Stockholm, situé à une quarantaine de kilomètres de la ville.

4 options s'offrent à vous pour rejoindre le centre-ville :

  • Un Uber, comptez environ 659 SEK à 4, pourquoi pas mais un peu cher pour deux personnes.
  • L'Arlanda Express, un train express qui vous coûtera 299 SEK pour un trajet d'environ 20 min. Vous pouvez bénéficier d'une grosse réduction si vous prenez un billet pour plusieurs voyageurs d'un coup. Ainsi un billet pour 4 personnes vous coûtera en tout 599 SEK, pour 2 ce sera 399 SEK.
  • Vous pouvez prendre le bus Flybussarna.se pour un trajet d'environ 45 min. Le prix est de 119 SEK par personne mais le tarif est décroissant si l'on prend directement un billet aller-retour ou si l'on prend un billet pour 3 ou 4 personnes.
  • Flixbus, la moins chère des options avec des billets aux alentours des 8€ mais les fréquences de bus sont beaucoup moins nombreuses.

Nous avons choisi de prendre l'Arlanda pour des questions de praticité. Le bus comme le train vous déposent tous les deux à la gare centrale de Stockholm, desservie également par de nombreux bus, trams et métros de la ville.

A l'abordage moussaillon !

Notre premier hébergement n'était pas encore l'hôtel de l'event, car nous étions partis trop tôt pour déjà avoir droit aux réductions liées à l'event. Nous avons donc décidé de dormir au début de notre séjour dans une auberge de jeunesse. Notre choix s'est porté sur l'auberge STF af Chapman & Skeppsholmen, située sur l'île de Skeppsholmen (surnommée l'île aux musées) et qui se divise entre des chambres cabine sur le trois mats AF Chapman et des chambres sur l'île dans une ancienne caserne de la marine.

Notre budget ne nous a pas permis d'aller loger sur le bateau. Nous avons réservé 3 nuits dans la caserne, ce qui nous a coûté 50€/3 nuits/personne dans une chambre de 4.

Le navire AF Chapman

A la découverte de la ville scandinave

Arrivés le dimanche soir, nous avions donc 4 jours entiers de visite avant de nous lancer corps et âme dans l'event. Premier point à préciser : à cette période de l'année, le soleil se couche tôt. En effet, dès 16h30 il commence à faire nuit. Si vous souhaitez donc découvrir de beaux paysages suédois, prévoyez de commencer vos balades assez tôt dans la journée. De même, la plupart des musées et autres lieux à visiter ferment tôt, en général dès 16h, sauf certains jours de nocturne. Pensez donc à vérifier les horaires d'ouverture avant de planifier votre séjour.

Nous avions décidé de découvrir la ville de Stockholm en parcourant la vieille ville Gamla Stan, en visitant le centre-ville moderne Norrmalm et en se baladant dans le parc de l'île de Djurgården. Les paysages de la ville sont magnifiques et ne vous laisseront pas indifférents.

Place de Gamla Stan
Vue depuis l'observatoire de Norrmalm
Parc de Djurgården

Nous avons également visité quelques lieux emblématiques de la ville, avec en premier lieu l'hôtel de ville (il est possible de monter au sommet de la tour pour avoir un panorama de la ville, mais celle-ci était actuellement fermée pour travaux).

La cour intérieure de l'hôtel de ville

Nous sommes allés au musée du Palais royal dont l'entrée (160 SEK) comprend également le musée Tre Kronor et les salles du Trésor. Vous pouvez y voir la relève de la garde gratuitement qui a lieu tous les jours à 12h15.

En parlant de musée, Pauline nous a (très) très fortement rappelé tous les jours (et plusieurs fois par jour) qu'il fallait absolument qu'on aille au musée Vasa (170 SEK l'entrée). Ayant suivi des études d'archéologie, il était compréhensible que ce musée lui parle car il renferme un navire du 17ème siècle constitué à 95% de ses pièces d'origine. Celui-ci a en effet sombré le jour de son inauguration dans le port de Stockholm (pas de bol) et y est resté enfoui jusqu'au 20ème siècle. Des archéologues lui ensuite mis au jour et, grâce à des procédés de restauration performants, ont pu le préserver et l'exposer dans le musée. Le lieu est en effet très impressionnant car le navire y est présenté dans son intégralité. Le musée est très didactique et moi-même n'étant pas un grand fan de musée, j'ai été pourtant conquis.

Et on mange quoi de bon ?

Nous avons beaucoup marché et visité plusieurs musées, c'est bien normal que l'on vous parle un petit peu de nourriture.

La nuit tombant assez vite et les Suédois finissant leur journée de travail tôt, les gens mangent tôt, parfois dès 18h. Il est donc plus compliqué de trouver un restaurant ouvert pour 20h ou 21h comme en France. Il faut savoir s'adapter, surtout pour le dîner.

Les restaurants sont pour la plupart chers. Un plat de pâtes là-bas peut coûter une vingtaine d'euros ! Prévoyez donc un certain budget pour la nourriture. Un repas dans un restaurant tourne autour de 20€ en moyenne et peut monter facilement jusqu'à 35 - 40€ si vous prenez un dessert et une boisson.

Parmi les spécialités, vous pourrez trouver de la viande de rennes ou d'élan et bien sûr les "cinnamon rolls", pâtisseries à la cannelle dont Pauline raffole. Rassurez-vous vous pourrez trouver tout type de cuisine dans la ville (indien, chinois, français, italien...).

On vous conseille d'aller près de la gare pour avoir des tarifs plus abordables. Et bien sûr l'île aux musées où l'on était portait bien son nom car il n'y avait que des musées et aucun restaurant... Il fallait donc marcher un peu pour trouver un restaurant ou faire appel aux applications Foodora ou Uber Eats pour se faire livrer.

Si vous souhaitez des alternatives moins chères, nous vous conseillons d'aller dans les cafés ou dans des chaines type Subway ou Espresso House, qui permettent d'avoir un repas sans trop se ruiner. Pour un midi vous pouvez aussi tenter la chaine Jensens Bøfhus pour avoir un repas pour pas trop cher.

50 nuances de thés et son "cinnamon roll"

D'un hébergement à l'autre

La partie visite s'achevant, nous nous sommes ensuite dirigés vers l'hôtel de l'event, dans lequel nous allions rester du mercredi soir au lundi matin. Pour aller de l'auberge à l'hôtel, nous avons pris le métro car celui-ci est un peu éloigné du centre-ville. Pour prendre les transports, on vous conseille d'acheter une carte SL (20 SEK), que l'on peut ensuite recharger de tickets (39 SEK l'unité) soit dans les kiosques à côté des stations soit directement en téléchargeant l'application SL-Journey planner and tickets.

Le précieux sésame

Nous avions réservé 5 nuits au magnifique Quality Globe Hotel ****. Nous avions pris une chambre de 4, ce qui nous a coûté 522 euros en tout, petit-déjeuner compris, grâce au partenariat avec le SNOW. L'hôtel se situait à 5 minutes à pied du studio de danse et était proche d'une galerie marchande comprenant de nombreux commerces et restaurants.

L'intérieur de notre chambre pour 4 personnes au Quality Globe Hotel

SNOW nous voilà !

Fini les visites et la marche pendant des heures, nous voilà donc prêts pour danser sans nous arrêter !

Le pass

Le pass du SNOW est un pass unique, comprenant l'accès à l'audition, aux cours et aux 4 soirées du jeudi au dimanche. Comptez 1550 SEK en early bird et 1750 SEK en normal price. Si vous formez un groupe de plus de 10 personnes étrangères de même nationalité, vous obtenez une réduction de 10% sur votre pass. Des workshops et intensives additionnels peuvent être rajoutés si souhaités, et l'accès aux compétitions se paye en plus.

Le lieu

Situé à l'EPIC dance studio, le lieu possédait 3 salles : une petite notamment pour les workshops, une grande salle au rez-de-chaussée pour les cours et la danse sociale et une plus grande encore à l'étage où se déroulaient les cours, les compétitions et les soirées.

La grande salle au rez-de-chaussée du Studio EPIC

A l'étage se trouvait un bar avec des boissons fraiches, des boissons chaudes et de quoi grignoter à des tarifs très abordables. Au même étage était également présent un robinet d'eau courante pour recharger sa gourde.

La particularité du SNOW, c'est la présence de corners à chaque coin de la plus grande salle à l'étage. Ces corners sont des petits coins repos décorés avec des éléments symbolisant les quatre nationalités (hors suédoise) les plus représentées lors de l'event. Il y avait donc un corner français, un corner allemand, un corner norvégien et un corner finlandais. Il s'agit d'un bon concept pour retrouver ses amis qui font une pause et également pour découvrir de nouvelles personnes en allant danser près des corners dont on connait peu les danseurs.

Petit sketch avec Maxence Martin et Léo Lorenzo pour présenter le french corner
Photo du corner allemand avec une ambiance d'Oktoberfest

Une énorme clim était présente dans la plus grande des salles pour rafraichir l'atmosphère. Cette clim était des plus agréables lorsque la soirée battait son plein mais parfois il faisait un peu froid si on se trouvait juste en dessous pour les cours ou lorsque l'on arrêtait de danser. On pouvait voir les gens enlever et mettre leur gilet assez souvent à proximité de la sortie d'air frais.

Les danseurs/danseuses

On vous a parlé des corners qui traduisaient la présence d'une communauté française, allemande, finnoise et norvégienne. Mais il y avait en plus de cela la communauté suédoise, israélienne, polonaise et également coréenne, avec bien sûr quelques danseurs/danseuses d'autres horizons : Etats-Unis, Royaume-Uni, Hongrie, Brésil...

C'était le meilleur moyen de danser avec des westies venus des 4 coins du monde que l'on n'a pas forcément l'habitude de retrouver dans les évènements en Europe, notamment les danseurs d'Europe du Nord qu'on ne connaissait finalement que très peu.

Le niveau général fût bon, l'esprit social était là et nous pouvons en témoigner pour avoir pu danser avec des danseurs/danseuses d'au moins une dizaine de nationalités et tous niveaux confondus.

Enfin à souligner pour un événement aussi important en termes de participants, le rapport leader/follower était très proche de la perfection.

Les cours

Les cours vont du level 2 (Newcomer) au level 5 (Advanced/All-star) et ceux de niveau 4 et 5 sont accessibles seulement aux personnes ayant le nombre de points WSDC requis, ou sur audition.

Les cours se répartissent du vendredi au dimanche et nous offrent à chaque fois 1h avec chaque couple de professeurs, ou avec certains professeurs solos dans le cas de Ben Morris et Benji Schwimmer.

Le nombre de participants étant très élevé, le niveau 3 (celui ne nécessitant pas de critère) a été divisé en 2 : 3A et 3B. Malheureusement on ne vous cache pas que si vous faisiez partie du niveau 3, il était difficile de profiter des compétitions et des soirées jusqu'au bout et ensuite de vous lever tôt le matin pour aller faire les cours, car ceux-ci commençaient parfois dès 10h30. Si vous aviez les 16 points novice pour aller au niveau 4 ou bien si vous aviez pu obtenir le précieux et rare upgrade grâce à l'audition, les horaires étaient plus tardifs, permettant ainsi aux danseurs de pouvoir suivre les cours. Nous trouvons donc un peu dommage de ne pas avoir créé un niveau intermédiaire au lieu de séparer en deux groupes le niveau 3.

J'ai pu faire un cours niveau 3 avant audition puis la moitié des cours du niveau 4, le contenu était vraiment très intéressant aussi bien en 3 qu'en niveau 4. Pauline qui est restée au niveau 3 n'a pas fait les cours, préférant profiter des soirées et avoir un minimum de sommeil.

La compétition

Des strictly et des Jack'n'Jill ont lieu au SNOW. Le strictly a eu lieu le vendredi soir et était divisé en deux catégories : Novice-Inter et Open, avec une finale all-skate pour les Novice-Inter et une finale spotlight pour l'Open. Le Jack'n'Jill s'est déroulé dès 15h le samedi, avec des catégories allant de Newcomer à All-star et des phases de prelims pour tout le monde et de semis pour les Novices et les Inter. 100 leaders et 107 followers étaient présents en prelims Novice ! Pauline et moi-même étant Novice, on ne vous cache pas que c'était un peu la boucherie, on se serait cru au Budafest.

Malgré cela, nous avons réussi à être sélectionnés pour la finale ! L'état d'excitation de Pauline lorsqu'elle vit son nom sur la fiche des finalistes était mémorable car cette finale allait marquer ses tout premiers points WSDC. Mes oreilles s'en souviennent encore !

Les finales ont eu lieu à 21h. Nos noms à Pauline et moi étant inscrits côte à côte pour le marshalling de finale Novice, c'est donc bras dessus bras dessous que nous nous sommes avancés sur la piste lors de notre finale. Nous étions fiers de représenter Westie Babies en Suède !

Nos 3 danses de finale se sont déroulées sans encombre, et nous avons obtenu la 6ème place pour moi-même et la 13ème place pour Pauline.

Pour la finale All-star, le staff de l'event avait mis au point des présentations animées sur des télévisions avec des détails sur les goûts des All-stars ainsi que des anecdotes rigolotes les concernant. C'était un concept très amusant permettant de patienter pendant que les danseurs choisissaient les types de musique sur lesquels ils voulaient danser.

Petite photo pendant le JnJ All star

Les soirées

Vous souhaitez danser jusqu'au bout de la nuit, vous êtes au bon endroit les amis ! Les horaires des soirées étaient :

  • Jeudi : 20h - 3h
  • Vendredi : 21h - 7h
  • Samedi : 21h - 7h
  • Dimanche : 20h - 6h30

Même s'il y avait toujours la salle de danse sociale d'accessible, les compétitions du vendredi et du samedi ont beaucoup grignoté sur les débuts de soirées. Le vendredi, la grande salle était sociale à partir de minuit et le samedi  à partir de 2h. Ceci explique les horaires très tardifs des fins de soirées mais il est vrai qu'il faut avoir assez d'énergie pour franchir le cap de la compétition du vendredi et du samedi.

Plusieurs shows des profs et des élèves ont eu lieu lors des différentes soirées, avec des présentations des profs, des Jack'n'Jill Invitationnal, des routines et des Flash Choréos de Thibault et Nicole.

Il y avait énormément de monde et une chaleur parfois un peu étouffante, c'est pourquoi il pouvait être préférable d'aller venir en soirée un peu plus tard pour avoir un peu moins de monde sur la piste. Les fins de soirées très matinales nous permettaient d'aller directement profiter du petit-déjeuner de l'hôtel avant d'aller nous coucher. Car oui, nous avons fait les survivors sur quasiment toutes les soirées !

Il y avait deux salles où nous pouvions danser, la principale à l'étage et celle au rez-de-chaussée que vous avez pu voir juste avant. La salle en bas avait l'avantage d'y faire bien plus frais mais il y avait beaucoup moins de monde. Il est un peu dommage de ne pas avoir profité de cet espace pour mieux répartir le nombre de danseurs.

Le parquet était un peu trop glissant au début de la première soirée, mais l'humidité ambiante a vite gommé ce détail.

La musique

Plusieurs DJs étaient présents avec entre autre : Justin, Ekaterina et Laszlo. Cela a permis d'avoir une bonne variété de titres dont plusieurs assez connus des westies.

Et peu importe où l'on se trouvait dans les deux salles, on entendait très bien la musique sans que cela soit nuisible pour nos oreilles.

Les plus

Au cours des soirées, l'organisation a offert de la nourriture. Nous avons donc eu droit à des gaufres le vendredi soir et à des glaces et des crêpes le samedi soir. Pauline m'a appris que des petits en-cas ont été distribués dans les différents corners le dimanche soir. Le french corner avait eu droit bien évidemment à des macarons et des croissants tout chaud.

Il y avait également une possibilité pour se faire masser ainsi qu'un cours de yoga le dimanche matin. Bien que né avec une remarquable souplesse et une passion folle pour le yoga, je n'ai pas eu l'énergie de me lever aussi tôt pour vous faire un débrief du cours, vous me pardonnerez mon manque de professionnalisme.

Verdict ?

Nous avions entendu du bien de cet événement et nous ne pouvions pas passer à côté de cet évent qui tient ses promesses. Se rapprochant du Budafest avec la taille de ses compétitions, le niveau des participants ainsi que la longueur de ses soirées, il sait également divertir les danseurs et garder un côté fun et accessible aux plus débutants.

Il vous en coûtera certes un certain budget (surtout si vous souhaitez prolonger votre séjour) mais la ville de Stockholm est vraiment belle, et la localisation de l'évent n'étant pas si éloignée du centre-ville, c'est l'occasion parfaite pour prolonger votre séjour.

Nous sommes très heureux d'avoir pu assister à la "dernière édition" du SNOW et nous vous encourageons à y aller si un autre lieu est trouvé pour accueillir la prochaine édition.

Écrit avec passion par ...

Adrien Guesnel
Adrien Guesnel

Strasbourg

J'ai découvert la danse avec la Salsa puis j'ai essayé plusieurs danses : Bachata, Kizomba... Mais c'est définitivement le WCS que je préfère ! Mon but est de vous faire découvrir et aimer cette danse

Pauline Lagarde
Pauline Lagarde

Paris

Expatriée dans la capitale, elle n'en oublie pas pour autant ses racines alsaciennes et revient fréquemment sur Strasbourg pour danser et surtout pour martyriser Adrien.

Partage l'article