Westie Babies - Le Blog

Le Blog

Interview

Westy interview : Léo Lorenzo

On a interviewé Léo Lorenzo pour parler West Coast Swing bien sûr mais également de Bachata, de Zouk Brésilien, de ses débuts et de ses aspirations. On en a profité pour obtenir quelques trucs et astuces.

Adrien Guesnel

9 min de lecture

Westy interview : Léo Lorenzo

WB: Bonjour Léo, est-ce que tu peux nous racontez ta rencontre avec le West Coast Swing ?

Léo : J'ai commencé le West Coast Swing à 16 ans à Montpellier. Mes parents qui dansent m'ont montré 2 vidéos de West Coast Swing (Classic Jordan et Tatiana 2011 et Classic Ben et Jennifer 2013) et m'ont proposé de faire un cours d'initiation lors d'un stage organisé par Sébastien Cadet et Blandine Iche. À la fin de celui-ci, Sébastien m'a proposé de me former gratuitement à cette danse et c'est ainsi qu'a commencé mon aventure West Coast Swing aux côtés de mes 2 professeurs et coachs qui m'ont beaucoup apporté pendant tant d'années.

Routine de Jordan Frisbee et Tatianna Mollmann en 2011
Routine de Ben Morris and Jennifer Deluca en 2013

WB: Tu n’as que 22 ans et tu es déjà all-star. On te voit de plus en plus dans les festivals et même à donner des cours. Qu’est-ce que cela te fait de faire partie de la nouvelle génération de pro ?

Léo : Et bien c'est un honneur et un immense plaisir que la communauté Westie accepte que je leur transmette mon savoir et ma passion pour cette danse qui me fait vibrer. J'apprécie d'autant plus que ce n'est pas facile pour certains de prendre cours avec des professeurs qui ont l'âge d'être leurs enfants 😅.

Merci de la confiance que vous nous accordez à Fernanda Dubiel et moi ainsi qu'à Byron Brunerie et Mélodie Paletta qui est l'autre couple de jeunes professionnels en Europe.

WB: Selon toi, que peut apporter cette nouvelle vague de danseurs pros au milieu du West Coast Swing ?

Léo : Je pense que notre nouvelle génération peut apporter principalement 2 choses au milieu du West Coast Swing :

  • De la visibilité grâce aux réseaux sociaux que nous maitrisons facilement.
  • Un élan de jeunesse pour inspirer les jeunes et les inciter à faire des danses de couples, qui pour l'instant ont encore trop une réputation de "Danses de vieux" pour les gens de notre âge.

WB: Tu pratiques également la Bachata et le Zouk brésilien, que t’apportent les deux autres danses comparées au West Coast Swing ?

Léo : La Bachata et le Zouk brésilien sont de très bons compléments pour le West Coast Swing.
La Bachata apporte des notions de déhanché et d'isolations corporelles solo ou à guider à sa partenaire.
Le Zouk Brésilien quant à lui apporte une légèreté et une fluidité qui sont encore supérieures à celle du West Coast Swing.

WB: On a pu voir un lead & follow au French Open avec Laure Inglèse mêlant les trois danses, est-ce que tu aimes intégrer la Bachata et le Zouk Brésilien au West Coast Swing ?

Léo : Ces 3 danses sont très complémentaires et se fusionnent très bien en utilisant la base du West Coast Swing.
J'aime leur attribuer des éléments :

  • Le West Coast Swing est fluide et puissant comme l'eau.
  • Le Zouk Brésilien est fluide également mais plus léger comme l'air.
  • La Bachata elle prend des énergies plus sèches et dans le sol comme la terre.
    Ensemble elles donnent le genre de danse que j'ai pu présenter avec ma chérie au French Open 😊.
Léo Lorenzo et sa compagne Laure Inglèse (crédit photo: Tumbao Pix)

WB: On peut te retrouver sur Facebook, Insta, YouTube et TikTok, est-ce que c’est important pour toi cette présence sur le net ?

Léo : Absolument ! De nos jours notre travail de professeur de danse passe par une visibilité sur les réseaux sociaux.
C'est sur ce nouveau support informatique que les organisateurs vont nous repérer et nous engager sur leurs évènements ou stages.
C'est également sur les réseaux que nos "Followers" vont suivre notre parcours de danseurs pour voir notre travail et avoir des informations sur nos stages ainsi qu'un moyen de communication pour réserver des cours particuliers.
De nos jours à partir d'un certain nombre d'abonnés on peut également se faire rémunérer par les réseaux sociaux en fonction du nombre de vues de notre contenu.
Attention cependant à trouver un équilibre car c'est une activité très chronophage si on ne se pose pas de limites.

WB: C’est quoi ton réseau social préféré ?

Léo : Je dirais que mon réseau social préféré est Instagram.
Pour autant ces 4 réseaux sont très complémentaires :

  • Instagram marche très bien grâce à sa simplicité d'utilisation et de visionnage.
  • Tik Tok est très efficace pour faire beaucoup de vues et toucher un grand nombre de personnes.
  • YouTube est super pour tout ce qui est vidéos de qualité, clips ... car il permet de poster des vidéos longues d'une qualité allant jusqu'à 8K.
  • Facebook est parfait pour donner une visibilité dans la tranche d'âge des +35 ans qui est celle qui prend le plus de cours particuliers.

WB: On a parlé réseaux sociaux, justement on peut voir sur ces derniers ta collaboration avec SwayD. Un modèle porte d'ailleurs ton nom : Lorenzo. C'est quoi la petite histoire derrière tout ça ?

Léo : Alors l'histoire des Lorenzo remonte à janvier 2017.
J'étais au Paris Westie Fest et GeoffPan le directeur de SwayD était présent avec son stand de chaussures. Il discutait avec un ami à moi d'un prototype de chaussure qu'il voulait faire.
Par miracle, le seul prototype qu'il avait m'allait parfaitement comme la chaussure de Cendrillon.
Il m'a alors proposé de me les offrir si je les portais en compétitions pour en faire la promotion. Moi qui dansais en chaussettes j'ai bien évidement accepté car le confort de cette chaussure est aussi bon que celui d'un chausson de danse.
Quelques mois après Geoff revient vers moi pour me demander comment allaient les chaussures. Je lui ai donc suggéré quelques changements pour les perfectionner. C'est alors qu'il m'a proposé de leur donner mon nom. J'ai bien évidement accepté car ça nous faisait à chacun un bel échange de publicité de faire connaitre la marque par le danseur et le danseur par la marque.

Ils ont ensuite sorti une deuxième version, les "Loren", pour garder l'idée initiale ^^

Léo portant le modèle "Loren" de SwayD

WB: En parcourant les vidéos, on peut entendre la mise en garde faite par le MC du Baltic Swing qui avertit le public que si tu fais des acrobaties, c’est tout à fait normal. Est-ce que cette image un peu décalée est quelque chose que tu veux pousser pour te démarquer ou bien est-ce juste ta part de folie qui s’exprime ?

Léo : Sacré Wayne 😅
Cette image de cheval fougueux est à la fois une force et une faiblesse.
Elle donne une impression d'imprévisible qui peut faire peur à certaines followers qui vont danser avec moi.
Pour autant ce sont mes acrobaties venant de mon background de gymnaste qui me démarque des autres danseurs car beaucoup de danseurs guident des accros mais très peu en réalisent eux même.
Il faut que je travaille sur ce point pour qu'il ne devienne qu'une force en rassurant les followers qui dansent avec moi ^^

WB: Avec toutes ces acrobaties : grands-écarts et tours (on te surnomme même Spiny pour ton appétence pour ces dernières), est-ce que tu aurais envie de t’orienter vers la discipline du showcase ?

Léo : Bien évidement cette catégorie me fait rêver car elle est la fusion de mes deux passions qui sont la danse et la gymnastique. De plus mon idole est Benji Schwimmer et j'espère pouvoir continuer le magnifique chemin qu'il a créé dans cette catégorie qui est sienne au vu de son nombre de titres dans celle-ci.

WB: Tu arrives à enchainer plus de 10 tours sur toi même, est-ce que tu peux nous donner ton secret pour maitriser la technique des one foot spin ?

Léo : Pour bien tourner il faut travailler séparément puis ensemble son équilibre sur une jambe, son impulsion proche du sol et son spot (en déboulé puis sur une jambe)
Certains appellent ça ma spécialité et je donne des stages de tours en 3 ateliers d'une heure chacun si jamais vous voulez me booker pour un week end 😜

WB: Comment te prépares-tu physiquement avant un show ou une compétition ? Est-ce que tu as un rituel ?

Léo : En termes de préparation physique pas grand-chose hormis tester si le sol glisse assez pour tourner (rires).
Et pour les Jack'n'Jill ou les Strictly mes amis me donnent souvent un petit défi à réaliser lors de ma finale comme faire un clap à contre temps ou recoiffer ma partenaire pendant la danse.

Léo voyant qu'il ne pourra pas tourner correctement sur le parquet

WB: Est-ce que tu as des rêves en tête pour ta carrière dans le West Coast Swing ? Devenir champion ? Créer une routine pour l’US Open ? Passer du côté orga pour créer un événement ?

Léo : Je suis assez jeune dans la communauté donc des rêves j'en ai plein la tête dont tous ceux qui ont été cité ci-dessus.
J'aimerais dans l'ordre concourir en Classic et en Showcase, passer Champion, avoir mon propre évènement et pourquoi pas ouvrir mon école de danse (rêve commun avec ma copine).

WB: Est-ce que tu as une danse west coast swing coup de cœur à nous partager en nous expliquant pourquoi tu l’as choisie ?

"Ce soir on est en finale All Star au Budafest, on s'éclate et on donne tout"

Léo : Ma danse coup de cœur sans hésiter est ma finale de Strictly à Budafest 2022 avec Marina Motronenko.
Premièrement car c'était mon premier Budafest et que c'était un honneur de participer à cette magnifique finale.

Deuxièmement car Marina est une danseuse et personne formidable que j'affectionne tout particulièrement.

Troisièmement car avec elle on danse en étant nous même sans aucun filtre. Beaucoup de followers me disent inquiètes avant de danser "Ne fais pas de folies hein ?".
Marina juste avant de passer m'a dit : "Ce soir on est en finale All Star au Budafest, on s'éclate et on donne tout". C'est cette attitude qui nous a permis de faire cette danse drôle, connectée et complètement folle 😍

Finale Stricly Open de Léo Lorenzo et Marina Motronenko au Budafest 2022

WB: C’est le moment Cristina Cordula rencontre le West Coast Swing. Lors des strictly ou des démos tu portes souvent des vestes de costumes pendant les shows ou les compétitions, est-ce que tu as un petit secret pour nous dire comment rester naturel dans sa danse avec une veste ?

Léo : Haha le secret c'est la marque de la veste. Je n'ai pas d'actions chez eux mais c'est vrai que "Xagon" fait de superbes vestes bien coupées et élastiques qui s'adaptent aux mouvements sans les limiter.

WB : Quels sont les prochains events où l'on pourra te retrouver ?

Léo : Vous pourrez me retrouver :

  • Au Warsaw Halloween Swing le 29/10/2022.
  • À Montpellier pour enseigner le 12/11/2022.
  • À l'US open le 24/11/2022.
  • Au TAP pour enseigner le 3/12/2022.
  • Au Budafest le 14/01/2023.
  • Au ValentineSwing pour enseigner le 18/02/2023.
  • Au SwingIn pour enseigner le 23/04/2023.

WB: Même si la danse est une part importante de ta vie, tu suis des études en Espagne pour être kinésithérapeute. Est-ce que c’est important pour toi de ne pas être qu’un danseur ? Et comment tu vois ta future vie professionnelle ?

Léo : J'espère que mes parents ne vont pas lire ça mais je suis un danseur et c'est la seule chose que je veux faire dans la vie.
La danse est ma plus grande passion et j'aime énormément enseigner pour partager aux autres ma passion pour cette danse. Les études de kiné sont juste un plan B si jamais je me blesse et que je ne peux plus être danseur mais j'espère vraiment ne pas avoir à m'en servir 😅
Je ferai tout pour devenir Champion et enseigner tous les week-ends en voyageant dans le monde entier pour partager mes connaissances de cette magnifique danse...
Puis dans un futur un peu plus lointain ouvrir mon école de danse pour m'installer quelque part tout en continuant ma vocation pour l'enseignement.

WB : Un dernier mot à nous dire ?

Léo : Je terminerai par la citation gravée sur mon bras "Dance your Life, Live your Dance" car la vie est trop courte pour ne pas la danser ❤️

WB : Merci d'avoir joué le jeu de répondre à nos questions. On se retrouvera avec plaisir sur les pistes de danse ! :)

Si vous souhaitez suivre ou contacter Léo Lorenzo sur les réseaux sociaux, voici les différents liens :

Écrit avec passion par ...

Adrien Guesnel
Adrien Guesnel

Strasbourg

J'ai découvert la danse avec la Salsa puis j'ai essayé plusieurs danses : Bachata, Kizomba... Mais c'est définitivement le WCS que je préfère ! Mon but est de vous faire découvrir et aimer cette danse

Partage l'article