Westie Babies - Le Blog

Le Blog

Motivation

Surmonter ses paliers d'apprentissage

Pauline Lagarde

4 min de lecture

Surmonter ses paliers d'apprentissage

Cela vous est-il déjà arrivé d'avoir l'impression de stagner dans votre danse, de faire un peu toujours les mêmes choses et de ne pas arriver à vous renouveler ni à progresser ? Pas de panique, cela est tout à fait normal !

Dans chaque domaine, il arrive un moment où l'on a l'impression de rester bloqué à un seuil et de ne pas réussir à le dépasser. C'est une étape incontournable à chaque processus d'apprentissage et il ne faut surtout pas désespérer lorsque cela nous arrive. Au contraire, profitons-en pour nous poser et analysons ce qu'il se passe.

Une courbe de progression logarithmique

Lorsque nous sommes débutant dans un domaine, que ce soit la danse ou autre, tout est nouveau pour nous. Nous avons énormément de choses à apprendre, de figures à voir, de notions à maitriser et voir les danseurs plus expérimentés nous motive à encore plus progresser. Nous avons donc beaucoup de marge avant d'arriver aux fameux seuils de stagnation.

Au contraire, lorsque l'on est un peu plus avancé dans ce domaine, nous découvrons moins de choses nouvelles, nous devons plus travailler en profondeur sur les détails, et c'est à ce moment que l'impression de stagner peut arriver. Nous avons en effet dépassé le cap et l'excitation de la nouveauté, dans laquelle nous avions tellement de choses à apprendre que nous avions l'impression de progresser à vitesse grand V, pour atteindre un niveau plus mature dans notre danse, dans lequel les progrès sont moins spectaculaires et les paliers d'apprentissage moins espacés les uns des autres. Ces paliers peuvent parfois être tellement minimes que nous pouvons donc avoir l'impression de stagner dans notre danse.

Nous progressons donc de façon logarithmique (un schéma pour ceux qui n'ont pas fait S ;) )

Se vider la tête

Lorsque l'on a l'impression de stagner, on est très souvent démotivé voir frustré par ce que l'on fait. Notre danse nous semble moins extraordinaire qu'auparavant, plus banale et on a vite l'impression de tourner en rond. Dans ces cas-là, il est parfois bon de prendre une petite pause afin de ne pas se dégoûter en s'acharnant trop. Selon les situations et votre niveau de démotivation, vous pouvez soit faire totalement autre chose que du West Coast, soit danser d'une nouvelle manière qui vous permettra de vous changer les esprits. Vous pouvez par exemple danser sur des musiques ou avec des partenaires différents, essayer d'autres pédagogies, vous lancer dans de nouveaux défis (compétition, routine...), le but étant de solliciter votre cerveau d'une manière différente pour lui faire oublier ce qui vous bloque.

Vous pouvez également retrouver votre motivation en faisant une bonne séance de danse fun avec un ami, ou en dansant avec quelqu'un qui vous inspire et avec lequel vous avez l'impression d'être "Champion". Votre moral sera reboosté et vous serez d'attaque pour continuer à évoluer dans le West Coast.

Pour ma part, regarder des vidéos de mes danseurs préférés me motive énormément ainsi que danser seule chez moi, sérieusement ou juste pour le fun en faisant n'importe quoi. Une bonne grosse soirée danse me permet également de recharger mes batteries à bloc, l'excitation mentale l'emportant sur la fatigue physique. Je me souviens d'une soiré au Budafest où j'étais une vraie pile électrique quand bien même j'avais dansé plus de 5 heures d'affilées !

Continuer de travailler

Bien sûr, il ne faut pas baisser les bras. On peut comme nous venons de le voir prendre une pause si nécessaire, mais il ne faut surtout pas abandonner et il est important de continuer à travailler. Chaque progression est personnelle et chacun a des facilités et des difficultés dans des domaines propres. Il ne faut donc pas comparer sa progression à celle des autres, ni se focaliser que sur soi et ses échecs, au risque de créer trop de frustration ! Par contre, vous pouvez parler de vos blocages à vos amis danseurs et échanger des conseils avec eux afin de trouver des solutions tous ensemble.

Vous pouvez également faire une liste de ce qui vous bloque et de ce dans quoi vous aimeriez progresser. Cela vous donnera des pistes que vous pourrez travailler quelques minutes tous les jours, seul ou avec un partenaire, afin de vous réapproprier votre danse. N'oubliez pas de noter votre progression pour voir les résultats. Enfin, prendre un cours particulier vous permettra d'identifier plus précisément vos problèmes.

C'est tous ensemble que l'on trouve des solutions

Le déclic vient tôt au tard

Finalement, avoir l'impression de stagner n'est pas un problème en soi. Il s'agit ensuite de retrouver la motivation nous permettant de progresser et de nous améliorer. Cette motivation peut venir de différentes manières, parfois lorsque l'on s'y attend le moins : en regardant une vidéo d'un couple qu'on admire, en entendant une phrase d'un professeur lors d'un cours ou après une danse qui s'est merveilleusement bien passée.

N'oubliez pas de ne pas être trop dur envers vous-même et de vous rappeler pourquoi vous danser et ce qui vous rend heureux dans le West Coast.

Écrit avec passion par ...

Pauline Lagarde
Pauline Lagarde

Paris

Expatriée dans la capitale, elle n'en oublie pas pour autant ses racines alsaciennes et revient fréquemment sur Strasbourg pour danser et surtout pour martyriser Adrien.

Partage l'article