Westie Babies - Le Blog

Le Blog

Experiences Trucs et astuces

Cours particulier : mode d'emploi

Pauline Lagarde

9 min de lecture

Cours particulier : mode d'emploi
Photo by Brett Jordan / Unsplash

Ça y est, vous avez décidé de franchir le pas et de prendre votre premier cours particulier en West Coast Swing, mais vous ne savez pas quel professeur choisir ni quelles sont les différentes modalités existantes ? Chez Westie Babies, nous avons déjà pris quelques cours particuliers et nous connaissons également des danseurs grands fans de cours part. Nous avons donc choisi de compiler toutes ces connaissances pour vous aider à vous en sortir dans votre démarche de cours particulier.

A quel moment en ai-je besoin ?

On peut prendre un cours particulier dès que l'on en ressent le besoin. En général, cela arrive lorsque l'on sent un blocage au niveau de notre danse ou que l'on souhaite approfondir notre technique et avoir des retours personnalisés. Il n'y a en tout cas aucune restriction de niveau. Certains danseurs venant d'autres univers et n'ayant jamais pratiqué le West Coast auparavant démarrent même par prendre des cours particuliers pour se mettre à niveau.

Quels sont mes objectifs ?

Lorsque l'on décide de prendre un cours particulier, on a en général un objectif global en tête, un but final que l'on souhaiterait atteindre. Toutes les réponses sont bonnes mais il peut être intéressant de se poser la question pour donner le plus d'informations possibles au professeur, afin qu'il ajuste au mieux son cours selon vos attentes.

Ainsi, vous pourrez par exemple avoir des objectifs tels que :

  • travailler sa qualité de mouvement,
  • pouvoir danser avec tous types de partenaires,
  • atteindre la finale en compétition,
  • atteindre une certaine division,...

Qu'est-ce que je vais travailler durant le cours ?

Si l'on choisit de suivre un cours particulier, c'est en général que l'on a une petite idée de ce que l'on veut travailler. Cela peut être utile de savoir à l'avance les principaux axes que l'on souhaite aborder durant le cours. On peut ainsi chercher à travailler une notion particulièrement maitrisée par le professeur (comme la créativité, l'explosivité, le blues), nos bases que l'on souhaite améliorer ou un point faible que l'on cherche à renforcer.

Il est également possible de venir au cours sans savoir quoi travailler et en ayant juste l'envie de progresser. Cela permettra au professeur d'axer le cours sur sa spécialité.

Si l'on choisit de travailler avec un professeur référent, avec qui l'on prendra des cours régulièrement, le professeur prendra en compte les axes que l'on souhaite voir mais nous fera tout d'abord danser pour nous observer. Il décidera ensuite de ce qui est prioritaire que l'on travaille avant toute chose. Par exemple, si l'on veut travailler le blues, mais qu'en nous voyant danser le professeur décide qu'il est beaucoup plus urgent de travailler notre connexion, le cours s'axera plus sur comment améliorer notre connexion pour ensuite pouvoir travailler au mieux les notions suivantes. En général lors des premiers cours on peut donc avoir cette impression de "réapprendre à danser le West Coast", car le professeur corrigera tous les petits défauts que l'on a accumulés au fur et à mesure de notre apprentissage.

On vous rassure : les professeurs ne sont pas méchants comme ça en cours ! Crédit : @Westemesforall

Quel professeur choisir ?

Généralement les danseurs choisissent un professeur particulier allant du niveau Advanced à Champion. Si notre niveau n'est pas extrêmement avancé et que l'on souhaite perfectionner sa danse de manière générale, un Advanced peut tout aussi bien convenir qu'un Champion. Cela est bien sûr différent lorsque l'on commence à avoir un haut niveau et que l'on veut travailler des notions spécifiques étant particulièrement bien maitrisées par un All-Star ou par un Champion.

Pour trouver le professeur avec qui on veut travailler, on peut soit choisir un danseur dont on apprécie la danse et le style et à qui on aimerait ressembler, ou alors un danseur ayant un style totalement différent du nôtre mais qui pourrait nous apporter quelque chose qui nous manque ou nous faire travailler un point faible. Il est nécessaire dans tous les cas de regarder les points forts du danseur pour voir ce qu'il peut nous apprendre au mieux.

Choisir un seul danseur que l'on admire peut être très long... Crédit : @Westememesforall

Voici quelques exemples de professeurs vers lesquels se diriger selon ce que l'on veut travailler :

Attention à la chute !

On peut choisir un professeur leader ou follower selon ce que l'on veut travailler. Ainsi un professeur du rôle opposé au nôtre peut nous faire travailler nos connexions, tandis qu'un professeur du même rôle nous aidera à améliorer notre rôle dominant. En général à partir d'un certain niveau, les professeurs sont capables d'assurer les deux rôles. Il est également possible d'avoir un cours particulier avec un couple de professeurs, tout dépend encore une fois de ce que l'on souhaite travailler.

Il peut également être judicieux d'avoir un professeur particulier référent avec qui l'on prendra souvent des cours et qui nous suivra et connaitra notre évolution. Celui-ci pourra ensuite nous orienter vers d'autres professeurs selon ce que l'on souhaite travailler plus particulièrement.

Comment contacter le professeur ?

Il est recommandé de contacter le professeur suffisamment en avance pour convenir d'un créneau avec lui, surtout si le professeur est très demandé. Le plus simple est lui envoyer un message privé, cela se fait le plus souvent par Messenger, après avoir demandé le professeur en ami Facebook pour qu'il puisse voir votre message et y répondre. Vous pourrez ainsi lui demander les informations nécessaires pour organiser votre cours part, à savoir :

  • la disponibilité du professeur,
  • le lieu du cours,
  • le tarif,
  • la durée,
  • le moyen de paiement,
  • la devise de paiement,
  • la présence ou non d'un dummy (cela signifie "mannequin" ou "idiot" en anglais, selon le degré d'appréciation que vous avez envers la personne qui va vous accompagner ;). Plus sérieusement, cette personne, souvent du rôle opposé au vôtre, va danser avec vous durant le cours, mais le professeur ne s'attardera pas ou très peu sur elle),
  • s'il faut que vous apportiez des vidéos de votre danse ou non.
Si vous êtes adeptes du vintage, les pigeons voyageurs peuvent également être une option

Combien ça coûte ?

Le tarif d'un cours particulier varie en général à partir de 40 euros de l'heure pour un Advanced et jusqu'à 200 euros pour certains Champions. Il faut donc voir ce que l'on est prêt à débourser pour un cours selon le budget que l'on a à disposition.

Certains professeurs acceptent que l'on vienne à deux, en général un leader et un follower, et que le cours soit pour les deux danseurs. Le prix du cours sera donc divisé entre les danseurs, ce qui peut être intéressant si l'on a un petit budget. En revanche, on aura moins d'éléments à travailler que si on avait été tout seul. Cette formule est toutefois moins courante, il est donc important de demander au professeur avant le cours s'il est possible de travailler de cette manière.

N'oubliez pas votre compte en banque !

Pensez également à demander à l'avance le moyen de paiement accepté par le professeur ainsi que la devise dans laquelle il souhaite être rémunéré, pour éviter les petits désagréments le jour J.

Combien de temps ça dure ?

Les cours particuliers durent le plus souvent de 45 minutes à 1 heure, suivant ce que préfère le professeur. On peut parfois faire deux sessions d'un coup si l'on souhaite travailler beaucoup de choses avec un professeur que l'on ne croise pas souvent, mais attention à la surchauffe des neurones !

Dans quelle langue ?

On peut suivre un cours particulier dans sa langue natale ou en anglais si le professeur vient d'un pays étranger au nôtre. Attention toutefois si l'on n'est pas trop à l'aise en anglais et que l'on souhaite travailler des notions précises, cela peut être plus compliqué à comprendre. Il est dans ce cas-là possible de venir avec un dummy maitrisant bien l'anglais et pouvant vous traduire ce que vous enseigne le professeur.

"Il te dit que ton sugar push est une catastrophe !"

Quand et où peut-on le faire ?

Un cours particulier peut avoir lieu quasiment n'importe quand et n'importe où. En général, on peut le faire soit sur le lieu d'enseignement ou de domicile du professeur ou alors lors d'un stage ou d'un event au cours desquels le professeur est présent.

Les horaires de cours part peuvent être très variés. J'ai un ami qui en a suivi un lors d'une soirée d'event, à 1h du matin ! Par contre, la majorité des professeurs s'accorde à dire qu'il est déconseillé de suivre un cours particulier juste avant une compétition. En effet, on sera alors lors de la compétition encore trop focalisé sur ce que l'on a vu lors du cours et on cherchera inconsciemment à travailler ce que nous a dit le professeur. Notre corps ne sera donc pas disponible à 100% pour montrer tout ce que l'on maitrise et pour danser le mieux possible. Rappelons en effet que la compétition n'est pas le moment, surtout pour les plus basses divisions, de tester et de travailler des éléments que l'on ne maitrise pas encore.

Qui m'accompagne ?

En général, lors d'un cours particulier, le professeur demande à ce que l'on soit accompagné d'un dummy. Cette personne servira seulement à vous faire danser de manière à ce que le professeur puisse vous observer de l'extérieur et qu'il puisse vous donner des retours ou des éléments sur lesquels travailler en même temps que vous dansez.

Il peut être judicieux de choisir un dummy adapté selon ce que l'on veut travailler, par exemple en choisissant un partenaire adepte des power moves si c'est ce que vous souhaitez perfectionner.

Comment se passe le cours ?

Lors du cours particulier, le professeur va au tout début vous demander de vous présenter, de raconter votre parcours de danseur, vos attentes, ce que vous souhaitez travailler, si vous faites des compétitions, dans quelles divisions, etc, pour vous connaitre un peu mieux et savoir ce qui sera le plus pertinent de vous faire travailler.

Le cours aura ensuite lieu et sera, je vous préviens, plutôt intense. On en ressort en  général un peu lessivé avec le cerveau qui fume !

Métaphore illustrée de ce que l'on ressent à la fin d'un cours part, crédit : @Westememesforall

A la fin, soit le professeur vous laisse repartir avec ce que vous avez travaillé sur le moment, soit il peut faire en sorte que vous ayez un petit récapitulatif de ce que vous avez vu. Cela peut être sous la forme d'un récap filmé, de notes dictées, ou de notes à prendre soi-même et à lui envoyer ensuite pour qu'il vérifie ce que vous avez retenu du cours et si vous avez bien compris ce que le professeur cherchait à vous expliquer.

A quelle fréquence ?

Il est possible de prendre un cours particulier une à deux fois par mois ou tous les deux mois. Cela dépend de notre vitesse d'apprentissage entre chaque cours et de ce que l'on veut travailler (et aussi de notre budget bien sûr !). Il peut être parfois utile de laisser du temps entre deux cours pour bien assimiler les éléments que l'on a travaillé avant de revenir voir le même professeur. Il est également possible de laisser moins de temps entre chaque cours si on souhaite travailler des points différents avec un autre professeur par exemple.

Et après ?

Lors d'un cours particulier, on reçoit beaucoup beaucoup (beaucoup) d'informations en un temps très condensé. Ce sont plein d'éléments impossibles à maitriser en juste un cours, il faut donc les travailler seul de son côté ensuite pour bien les assimiler. Cela peut prendre du temps selon notre degré d'investissement et d'apprentissage.


Nous espérons vous avoir apporté tous les éléments nécessaires pour que vous ayez le cours particulier le plus adapté possible. Si vous hésitez encore, n'hésitez pas à contacter Adrien qui se fera une grande joie de vous donner un cours particulier de triple salto arrière, sa grande spécialité !

Écrit avec passion par ...

Pauline Lagarde
Pauline Lagarde

Paris

Expatriée dans la capitale, elle n'en oublie pas pour autant ses racines alsaciennes et revient fréquemment sur Strasbourg pour danser et surtout pour martyriser Adrien.

Partage l'article