Westie Babies - Le Blog

Le Blog

Fun

Les anecdotes de Pauline et Adrien #2

Adrien Guesnel, Pauline Lagarde

7 min de lecture

Les anecdotes de Pauline et Adrien #2
Photo by Priscilla Du Preez / Unsplash

Après plus d'un an et demi, nous voilà arrivés au 40ème article ! C'est un petit événement que l'on souhaitait marquer avec un article spécial, et quoi de mieux pour cela que des anecdotes.

Le premier volet a été pendant très longtemps l'article le plus lu de notre blog alors nous espérons très sincèrement casser internet avec celui-ci. Pour ceux qui auraient loupé le premier volet voici le lien vers l'article.

Les anecdotes de Pauline et Adrien
Un petit dialogue entre Pauline et Adrien pour vous raconter quelques anecdotes croustillantes arrivées lors de leurs aventures pour danser le west coast swing

Un atelier "tous niveaux" qui ne l'était pas vraiment

Un magnifique moment qui date d'il y a quelques temps. C'est l'histoire d'un petit atelier juste avant une soirée pour se mettre dans l'ambiance avec un couple de danseurs pros qui nous propose une petite chorégraphie solo "tous niveaux". On insiste bien sur le fait que cet atelier ait été annoncé comme "tout niveau" parce que visiblement on n'y était pas du tout.

Même aujourd'hui, on pense sincèrement qu'on aurait eu du mal à faire toute la chorégraphie de façon impeccable : mouvements saccadés, accélérations, longueur des enchainements, moonwalk...  On vous laisse imaginer le résultat avec notre niveau d'il y a quelques années, on était sur une mission impossible.

Et bien sûr nous n'étions pas les seuls à être dans cette situation ! :)  

Avec pour conséquence les danseurs qui quittaient au fur et à mesure la piste. Alors au début dans la masse, on pouvait s'éclipser discrètement. Mais cette technique n'était valable qu'un moment car, d'une centaine de participants, on est vite arrivé à une vingtaine et bien sûr là impossible de s'enfuir à petit pas.

A la fin on s'est retrouvé à 5 sur la piste face aux pros, ne manquait plus que Denis Brogniart et ça aurait eu un côté épreuve Koh-Lanta !

L'après-midi dansante qui a bien failli ne jamais avoir lieu

Alors c'est une histoire que peu de gens connaissent (il faut dire que je ne m'en suis pas vanté 😅) mais il est vrai que la première après-midi dansante que j'avais organisé à Strasbourg a failli ne jamais avoir lieu. Je vous explique ça.

Nous avions longtemps eu à Strasbourg des dimanches après-midi où l'on pouvait danser le West Coast Swing. Malheureusement, j'ai à peine pu les découvrir qu'elles se sont arrêtées. C'était vraiment une super occasion de rassembler la communauté dans un cadre un peu moins strict qu'une soirée et c'était le moment idéal pour pratiquer, car un dimanche après-midi on ne va pas se mentir c'est un des rares moments dans la semaine où on n'a pas grand-chose de prévu (à part bien sûr si vous êtes en évent).

Après plusieurs mois, j'avais décidé de réorganiser ces moments-là avec l'aide de l'association dont je faisais partie à l'époque : West Coast Connexion. J'arrive à trouver une salle, monter le projet, réserver des dates, voir avec les gens de l'équipe dispos, etc... Bref tout un travail qui a pris du temps avec l'excitation de voir revivre ces moments ! Le détail important dans cette histoire est que je suis le gardien des clés qui permettent d'entrer dans la salle. L'après-midi commençant à 16h30, je devais être présent un peu avant pour que l'on puisse préparer l'accueil, brancher la sono, etc...

J'habitais assez près de la salle (à peine 2km) alors qu'est-ce qu'il aurait bien pu se passer, me direz vous, pour que je ne puisse pas être présent à 16h un dimanche ?

Eh bien, on avait prévu depuis longtemps un week-end sur Francfort pour que Pauline et moi-même rejoignons notre amie Manon pour découvrir cette ville et surtout danser le West Coast Swing avec de nouvelles communautés.

220km, c'est plus la même limonade !

Je ne vais pas vous décrire tout notre périple mais le vendredi soir nous nous retrouvons à mi-chemin, à Karlsruhe, pour danser le West Coast Swing (ce fût une soirée très sympa dans l'école Gutmann, on vous recommande ;)). Puis on prend la route, direction l'appartement de Manon qui se trouvait à Darmstadt (10km de Francfort). Vous vous doutez bien qu'après tout ça, on s'endort assez vite car on est juste épuisé par la soirée et la route.

Le lendemain, on visite Francfort, on marche beaucoup mais vraiment beaucoup puis on finit cette journée par la soirée danse dans le centre-ville de Francfort. On ne vous mentira pas, il n'y avait vraiment pas foule dans la salle West Coast Swing (on devait être 10 max en heure de pointe) mais il a fallu nous jeter dehors pour que l'on s'en aille ^^ Sauf que Manon n'habitant pas dans la ville même, il fallait faire tout un périple pour rentrer par le train, puis un petit moment en voiture. On finit par arriver vers 2h du matin, et bien sûr j'ai la responsabilité d'être sur Strasbourg le lendemain pour ce projet qui me tient à cœur. Alors je dis : "Bon demain faut que l'on se lève tôt car il faut qu'on soit à Strasbourg pour 16h !"

"Ouais, pas de soucis, t'inquiètes pas" - Pauline

Manon règle le réveil vers 9h et tout le monde s'endort rapidement. Bon vous voyez le truc venir ?

Je me réveille comme une fleur, la sensation d'une bonne nuit et aucun bruit de réveil. C'est assez rare que je me réveille avec une pareille forme avant le réveil et avec moins de 6h de sommeil. Je mets quelques minutes à émerger complétement et je saisis mon téléphone quand je vois l'heure : 12h15 ! 😱

Je m'en vais réveiller Pauline et Manon qui semblent vraiment bien dormir et je mets deux minutes à me dire "bon là faut que je les réveille tant pis !" Et je leur dis :

"Les filles, il est 12h17 !"

Manon se réveille presque instantanément en disant "non ce n'est pas possible" mais Pauline ne semble pas réagir plus que ça, encore tranquillement en train de dormir.

On se prépare à toute vitesse (sauf Pauline qui émergeait), une douche express, on mange un truc sur le pouce afin de pouvoir partir rapidement et ne pas être en retard. Finalement après un sprint au réveil assez stressant, on est arrivé à temps pour ouvrir la salle et pour que l'après-midi ait lieu comme annoncé. On s'est bien sûr gardé de raconter tout ça et on a longtemps plaisanté avec mon annonce : "les filles, il est 12h17 !"

Bien sûr si je ne m'étais pas réveillé tout seul, l'histoire aurait été moins drôle à raconter 🙃

Nos petits soucis d'hébergements

Et pour finir cet article, on termine avec deux petites anecdotes sur nos histoires d'hébergement quand on veut aller danser en event.

On avait beaucoup parlé de notre séjour à Toulouse au Westie Pink mais il y a un petit truc que l'on a omis de vous dire dans toutes les péripéties que nous avons eu. Nous avions réservé une chambre pour Pauline et moi dans l'hôtel 4 étoiles de l'évent (celui-là même où l'on s'est fait juger avec nos tacos dégoulinant de gras). J'arrive le premier dans la chambre, je m'installe tranquillement et j'attends Pauline qui venait un peu plus tard en avion. Celle-ci arrive et nous commençons à nous préparer pour les compets et la soirée. Petit tour aux toilettes pour tout le monde, changement de vêtements puis remise en beauté.

À ce moment-là, nous sommes tous les 2 en chaussettes dans la salle de bain, quand tout d'un coup Pauline s'exclame "oh non j'ai marché dans une flaque d'eau !". On examine un peu plus attentivement cette flaque et nous voyons qu'elle se trouve tout autour de la cuvette des toilettes. Pauline me charrie alors en me disant "Adrien mais t'es dégoûtant, on ne t'a pas appris à faire dans les toilettes quand t'étais petit ??". Je réponds que pas du tout et pour en avoir le cœur net, je décide de tremper un morceau de papier toilette dans cette flasque mystérieuse pour en être sûr (on n'est jamais trop prudent). Je remarque que le papier est légèrement jaune et lorsque je l'annonce à Pauline, celle-ci dit "non non non c'est pas vrai !". Pour être fixés une bonne fois pour toute, nous épongeons la flaque et tirons la chasse d'eau. Et là... je pense que vous avez deviné la chute, sitôt la chasse tirée, un léger filet d'eau se met à fuir tout autour des toilettes. Je donnerai très cher pour revoir la tête horrifiée de Pauline lorsque qu'elle s'est exclamé tout de suite après "Nooooooon ! J'ai marché dans une flaque de pipi !!!!".  Après que je me sois calmé de mon fou rire, il a fallu avertir la réception de notre problème de toilettes et heureusement nous avons pu changer de chambre immédiatement, pour ensuite enchaîner sur notre repas à base de pizzas ultra pimentées, mais cette histoire-là vous la connaissez déjà ;)

La deuxième est bien plus récente car elle concerne notre séjour au WOTP 2022. On écume Airbnb une nouvelle fois pour trouver un appartement pas excessif à proximité de l'évent. Quand tout d'un coup on tombe sur la perle rare, un appartement pas cher, bien situé et disponible ! Ni une, ni deux on réserve quand très vite la propriétaire nous contacte avec un message lunaire.

Déso mais y a plus d'appart
"Bonjour Adrien, j’ai vendu mon appartement depuis quelques mois.
Cdt"

On nous annonce sans aucune gêne que l'appartement est vendu depuis quelques mois ! Je ne vous cache pas que j'ai dû relire deux fois le message pour être sûr et j'ai explosé de rire en me disant que ça faisait longtemps que je n'avais pas eu ce genre d'histoire !

Le retour aux évents promet de nouvelles histoires à vous raconter car on laisse bien volontiers les plans qui se déroulent sans accroc à l'agence tout risque pour les plans un peu plus galères.

Écrit avec passion par ...

Adrien Guesnel
Adrien Guesnel

Strasbourg

J'ai découvert la danse avec la Salsa puis j'ai essayé plusieurs danses : Bachata, Kizomba... Mais c'est définitivement le WCS que je préfère ! Mon but est de vous faire découvrir et aimer cette danse

Pauline Lagarde
Pauline Lagarde

Paris

Expatriée dans la capitale, elle n'en oublie pas pour autant ses racines alsaciennes et revient fréquemment sur Strasbourg pour danser et surtout pour martyriser Adrien.

Partage l'article